Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités

Actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Tu n'oublieras pas de finir aussi ton assiette à l'automne !

Observatoire Régional de la Croissance de l'Herbe

Semaine 35 - La pousse moyenne s’établit à environ 40 kg de MS par jour et par hectare pour la fin août sur les derniers sites de l’observatoire régional. Avec une telle croissance et une surface de 20 à 40 ares par vache ou UGB, il est possible de valoriser encore un quart à la moitié de l’ingestion journalière d’une vache.

L’objectif de ce début d’automne est bien de tout mettre en œuvre pour valoriser ce stock d’herbe disponible. Et l’affirmation souvent entendue que cette herbe d’automne « ne vaut rien » est bien également à remettre en cause.

Des règles de bon sens aussi pour le pâturage de ce début d’automne

Ces règles de bon sens sont au nombre de trois :

  • face à la disparité des pluies de cet été sur la région, estimez  le stock d’herbe à pâturer disponible en tenant compte d’une plus forte densité de cette  herbe d’automne : 335 kg de MS par cm pour vos prairies permanentes, et plutôt 295 kg pour vos prairies de graminées-légumineuses,
  • si la distribution de stocks est nécessaire, elle se fera de préférence le soir, hormis du foin toujours à disposition, afin d’envoyer vos animaux avec la faim le matin dans ces pâtures d’automne.
  • veuillez à respecter une hauteur sortie parcelle de 5 cm herbomètre ou hauteur talon de la botte. Pour atteindre cet objectif, Il est judicieux de parquer vos animaux sur une parcelle « parking » avec des fourrages pour éviter un surpâturage préjudiciable à une éventuelle repousse d’automne.

Des valeurs azotées souvent surprenantes à l’automne

L’herbe d’automne de qualité, c’est en moyenne plus de 20% de MAT par kg de MS. Hors une ration de vache laitière nécessite 15% de MAT. Cette herbe devient donc un allié efficace avec du maïs ensilage, et l’opportunité de réduire en partie la complémentation azotée. La richesse azotée de cette herbe d’automne s’illustre aussi très bien au regard des taux d’urée relevées dans les élevages, où la pâture est significative dans la ration journalière des animaux comme chez Gérard à Lucé dans l’Orne.

 

Quelle quantité d’herbe offerte en kg de Matière Sèche (MS) par vache ou UGB selon la surface disponible et la croissance d’herbe ?Ares disponibles par vache laitière ou UGB
102030405060
Pousse herbe en kg MS / ha / jour2024681012
30369121518
404812162024

A Lucé (61) chez Gérard, une saison de pâturage avec quelques soubresauts !

Le printemps a été difficile pour mes animaux fin avril avec la baisse des températures. Ceci a nécessité le retour de parcelles, initialement prévues pour la fauche, dans le circuit du pâturage pour faire face au déficit de pousse de fin avril. Par la suite, la pousse s’est stabilisée autour de 50 kg pour se réduire de moitié fin juin suite aux fortes températures. Le début d’été a donc nécessité le retour d’affouragement sous forme d’enrubannage et foin afin de ne pas pénaliser une pousse qui s’établissait à 34 kg le 7 juillet. Au cours de l’été, quelques orages ont permis de maintenir une pousse que j’estime à environ 25 kg, et de limiter la distribution de fourrages. Début septembre, mes vaches disposent d’environ 60 ares par vache en pâturage intégral pour une production de 15 litres à 32 g de TP, 40 g de TB et un taux d’urée de 330. Pour cet automne, mon objectif est de prolonger le pâturage intégral le plus possible c’est-à-dire jusque fin octobre si la pluie le permet.

 

Thierry  JEULIN - Chambre d’agriculture de l’Orne

 

Agenda

Du 16 novembre 2017 au 22 mars 2018

Valognes

Du 16 novembre au 14 décembre 2017