Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Publications normandes

Publication

Les flux rss du siteImprimer la page

Terres normandes

Daniel GENISSEL

Par cette initiative, la Chambre régionale et les Chambres départementales d’agriculture souhaitent mieux informer sur les idées qu’elles défendent et les positions qu’elles prennent pour l’intérêt général de l’agriculture et de l’agroalimentaire normands.

Cette lettre est aussi l’occasion de présenter les projets qu’elles développent, les actions qu’elles conduisent sur une actualité complexe qui s’accélère sans cesse. Dorénavant, tous les 3 mois, vous serez plus que jamais au cœur des enjeux sociétaux : alimentation, environnement, énergie, économie, emploi…

TRIBUNE

L’agriculture, enfin l’objet de toutes les attentions !

En présence de Stéphane Travert, Ministre de l’agriculture et de l’alimentation, s’est tenue le lundi 2 octobre à Caen, la réunion normande des États généraux de l’alimentation. Coorganisée par l’Etat et la CRAN, cette manifestation a réuni près de 300 participants le matin aux tables rondes sur la répartition et la création de valeur dans la filière lait. Je retiens de cette journée, qui a été indéniablement un succès, 4 messages :

  • Reconnecter producteur et consommateur : le producteur ne sait pas toujours où vont ses produits, pour qui, pourquoi et comment. Le consommateur ne sait pas d’où viennent ses aliments et comment ils ont été produits. Attention à ce que des processus industriels trop massifi cateurs et opaques ne soient destructeurs de valeur et de lien !
  • Ne plus baser la robustesse économique de la fi lière lait sur l’affaiblissement de la production ! Même s’il y a encore trop d’écarts économiques entre les exploitations laitières, le maillon production a fait sa part de job dans la restructuration nécessaire de la filière lait. L’organisation des producteurs n’est pas encore suffi sante et satisfaisante, la revente à perte est à interdire, la contractualisation est à développer, l’interprofession, lieu de dialogue par excellence, doit s’ouvrir à tous les acteurs de la fi lière.
  • Echanger, vraiment, c’est commencer à résoudre les problèmes. Conscients que la production ne peut plus être traitée comme elle l’a été ces dernières années, industriels et distributeurs comprennent qu’il faut respecter le producteur et accroître le lien social auquel les jeunes sont très sensibles.
  • Qualité, traçabilité, respect de la matière première redeviennent des valeurs en or.

Dans la foulée, le 11 octobre, le Président de la République a tenu son premier discours sur l’avenir de l’agriculture, démontrant une bonne compréhension de la situation. Au delà, ce sont les solutions concrètes issues d’une ligne stratégique, claire et ambitieuse qui seront déterminantes.

 

Daniel GENISSEL
Président de la Chambre d’agriculture de Normandie