Synthèse des reliquats 2017

Les flux rss du siteImprimer la page
Epandeur engrais azote au champ

Le reliquat moyen de la Manche pour l’année 2017 est de 44 unités d’azote/ha. C'est 21 unités de plus que la moyenne 2016.

Ces résultats sont le reflet d’une période automne-hiver peu pluvieuse qui a limité les phénomènes de perte par lessivage. De plus, les prélèvements d’azote par les cultures sur la campagne 2016 ont très certainement été inférieurs aux prévisions. Il y a longtemps que l’on n’avait pas vu des reliquats sortie hiver à ces niveaux : 2017 est donc une année où les économies d’engrais sont de mise.

A noter, des variabilités toujours importantes entre parcelles selon le précédent et la profondeur du sol.


Le tableau suivant présente les moyennes des reliquats par type de culture selon la culture prévue, le précédent et la profondeur de sol.
Si vous ne possédez pas votre propre analyse de reliquat, vous pourrez ainsi vous baser sur ces résultats pour affiner la dose d’azote à apporter à votre culture.

Synthèse des reliquats d’azote sortie hiver Manche 2017

Données du LANO au 09/03/2017

Synthèse des reliquats d’azote sortie hiver Manche 2017

* : Pour le maïs, les céréales de printemps et la pomme de terre entre autres, la réglementation Directives Nitrates demande à ne prendre en compte que le reliquat sur 60 cm même pour un sol plus profond. Exemple : un maïs fourrage précédent blé dans un sol profond de 80 cm : le reliquat à considérer est de 37 U d’N/ha (moyenne calculée sur 33 analyses effectuées).

 

Légende :

Moyenne de reliquat azoté KgN/ha
Nombre d’analyses effectuées

 

Exemple de lecture :

Pour une parcelle de blé précédent maïs fourrage avec une profondeur de sol de 40 cm : le reliquat azoté à prendre en référence est 39 U d’N/ha (moyenne calculée sur 351 analyses effectuées).

 

Effet des pluies sur le reliquat

Les pluies qui surviennent après le prélèvement pour la mesure du reliquat sortie hiver (RSH) peuvent lessiver une partie des nitrates.
Pour les parcelles situées en zone vulnérable, les règles de calcul des doses d’azote à apporter permettent de prendre en compte la perte liée à une forte pluviométrie après la mesure du reliquat d’azote.

Selon le cumul des pluies, il sera possible de justifier d’un apport d’azote supplémentaire dans le cahier d’épandage.

  • Sur céréales et colza, il faut cumuler la pluviométrie entre la date de prélèvement de terre du reliquat et le stade épi 1 cm pour les céréales et le stade D1 (boutons accolés) pour le colza.

  • Pour les cultures de printemps (maïs, betterave…), il faut tenir compte de la pluie tombée entre la date du reliquat et le semis de la culture.


Au 14 mars, sur les 15 stations disponibles sur le site de la Chambre d’agriculture, les cumuls de pluie depuis les premiers reliquats réalisés mi-janvier avaient dépassé les 150 mm pour 6 stations, et les 300 mm pour une seule station. Les autres stations n’ont pas dépassé les 150 mm de cumul de pluie.

Calculer la perte par drainage

Il faut multiplier la valeur du reliquat sortie hiver de votre analyse par le coefficient correspondant à la profondeur de mesure du reliquat (2 horizons pour les cultures de printemps et 3 horizons pour les cultures d’hiver et betteraves). Ces coefficients sont présentés dans les tableaux ci-dessous.

Cas des Céréales (stade épi 1 cm), colza (stade D1), betteraves en sol de limon*

PluviométrieMoins de 150 mmDe 150 à 200 mmPlus de 250 mm
Profondeur de prélèvement
30 cm0%30%55%
45 à 60 cm0%25%45%
90 cm0%20%40%

 

Cas des Maïs, pomme de terre, oignon, sorgho, moutarde, navette, tournesol, millet en sol de limon*

PluviométrieMoins de 200 mmDe 200 à 300 mmPlus de 300 mm
Profondeur de prélèvement
30 cm0%45%70%
45 à 60 cm0%35%60%
90 cm0%30%55%

 

*Pour les sols à dominante argileuse : il faut soustraire 15 % aux coefficients des tableaux.
Pour les sols à dominante sableuse : il faut ajouter 20 % aux coefficients des tableaux.

Exemple

Un reliquat azoté a été réalisé sur 2 horizons (jusqu’à 60 cm) le 1er février avant implantation d’une culture de maïs. Les résultats de l’analyse donnent un azote efficace sur 2 horizons de 37 unités le 1er février. S'il tombe 250 mm de pluie entre la mesure et le semis (25 avril), la perte sur reliquat s’élèvera à 35%, soit une perte de 37 x 0,35 = 13 unités.

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Nathalie DILLY

Conseillère agro/PV

Tél : 02 33 06 45 04

A savoir

Les reliquats sont très variables selon le type de sol, le passé de fertilisation, etc. ; les résultats présentés dans la synthèse ne sont qu’indicatifs.

Une analyse dans vos parcelles est le seul moyen de bien valoriser le résultat, pensez donc à faire des prélèvements lors de la prochaine campagne, la période optimale est située autour du 15 février. Plus le calcul de dose à apporter est précis, plus l'économie potentielle d'engrais est importante.

Publications