Vous êtes ici : Accueil > Cultures > Chanvre > La culture du chanvre fibre

La culture du chanvre fibre

Les flux rss du siteImprimer la page
Culture du chanvre
début mai Le semis : Levée en 4 à 9 jours (100°C). Phase délicate pour assurer une bonne mise en place. Sol réchauffé à 12°C impérativement.

15 mai – 5 juinL’installation : De la levée à 3 semaines. Croissance lente,
3 semaines après la levée, le chanvre doit faire 30 à 40 cm et avoir 3 paires de feuilles : il doit couvrir le sol.
5 juin
au 20 août
Croissance active : (3 semaines à 2,5 mois). Période de mise en place des  rendements paille et fibre. Besoins en eau et éléments minéraux importants. Forte sensibilité à la verse (attention aux apports d’azote !)
Le chanvre peut pousser de 10 cm en une journée ! 
aoûtProduction 1t de paille tous les 120 ° C

La floraison : apparition des premières fleurs. La date de début de floraison dépend de la somme de températures reçues et du niveau de rayonnement. En revanche, la fin de floraison dépend uniquement de la durée du jour donc le chanvre finit de fleurir chaque année à la même date si vous prenez la même variété tous les ans.La croissance ralentit
Début
 sept.
Maturité : La croissance est terminée, le rendement paille est maximum et les pailles jaunissent  : Fauche

Après la fauche : la paille doit sécher comme du foin
2 andainages et pressage
Stockage à l’abri et sur palettes obligatoirement dès le pressage
    

Toute la plante se valorise

Le chènevis :

C’est la graine
Utilisation dans l’oisellerie, la pêche,  les cosmétiques  et l’alimentation (huiles, muesli, desserts lactés)  

La chènevotte :

C’est le cœur de la tige, la partie boisée .
Utilisation : paillage végétal et animal, enduits et bétons isolants...  

La fibre :

Elle se trouve dans la périphérie  de la tige.
Utilisation : aines de chanvre, isolation, papeterie, plasturgie ...

Une très bonne tête de rotation

Le chanvre a un effet désherbant
Le chanvre a un effet désherbant

Le chanvre s’implante derrière toutes les cultures (céréales, maïs, colza, légumes...), mais n'est pas recommandé après une prairie.

Il laisse un sol propre

Le sol est ameubli, du fait de sa racine pivot et de la forte densité de culture (250 pieds / m²)
Le chanvre est sensible au gel (- 5°C) et aux herbicides donc, il n’y a pas de repousse à craindre.
C’est un excellent précédent à céréales ( +3 à 5 qtx /ha par rapport à d’autres précédents).

L’implantation : une étape essentielle

Champ de chanvre

Le chanvre s’implante dans quasi tous les types de sol

A condition d’être vigilant sur :

  • le pH du sol, objectif 6,5 sinon il faut chauler à l’implantation
  • la décompaction du sol et son bon drainage car le chanvre craint les sols lourds et hydromorphes.
  • l’ameublissement profond du sol lors de la préparation du lit de semence.
  • la présence de pierres en surface : rouler au semis pour éviter leurs présences dans les bottes de paille.

Comme d’autres cultures, le chanvre :

  • aura des rendements plus élevés dans les « bonnes terres »
  • nécessite d’être surveillé au démarrage
  • appréciera les faux semis et les sols roulés au semis, ce qui accélère le démarrage
  • est sensible aux tassements, aux inondations, aux sols pauvres et carencés.

Une technique simple (à ne pas négliger) et des besoins modestes

Semer après le maïs

Un semis précoce augmente le potentiel de rendement par hectare. Mais, attention, le chanvre craint les coups de froid lors de la levée et doit démarrer très rapidement.
Coups de froids  =   risques de mauvaise implantation, de culture sale et de baisses de rendements.
Semer 55 – 65 kg / ha entre le 1er et le 20 mai suivant les parcelles et les conditions de semis
Attention aux pertes de pieds pouvant aller jusqu’à 30 %

Choisir une variété adaptée

Les variétés certifiées sont obligatoires.
Choisir des variétés adaptées à la précocité des parcelles, pour récolter un chanvre mûr et ensuite obtenir un bon rendement. La première année de culture, il faut choisir la variété la plus précoce disponible.
Un chanvre récolté vert est de qualité médiocre et n’est pas accepté par Agro Chanvre

Une fertilisation limitée

En rotation avec des cultures recevant régulièrement des fumiers / lisiers, les besoins sont de 30 à 50 unités d’azote, 0 phosphore et 0 de potasse pour des sols bien pourvus
L’épandage de fumier ou lisier est possible. Attention il faut maîtriser  la dose apportée, tenir compte des apports tardifs d’azote par minéralisation, ce qui a tendance à retarder la récolte

Pas de produit phytosanitaire

Le désherbage se fait par étouffement des mauvaises herbes.
Les maladies sont rares, ne nécessitent pas de traiter et n’impactent pas le rendement.

Après le semis, c’est la récolte !

La récolte : presser bien sec

Faucheuse à section « Busatis »
Faucheuse à section « Busatis »
Faucheuse conditionneuse à section
Faucheuse conditionneuse à section

8 à 10 jours pour récolter une paille de qualité

  • Rendement paille maximum après la floraison

Pour valoriser uniquement la paille, la fauche a lieu après la floraison, lorsque la plante jaunit et que sa tige n’est plus verte(- première quinzaine de septembre).

  • Utiliser une barre de coupe

La résistance des fibres ne permet pas le fauche avec une faucheuse conventionnelle (bourrage et casse du matériel). Il faut donc utiliser des barres de coupe, à simple ou double lames, de type Busatis. Les faucheuses conditionneuses à section conviennent également.

  • Laisser au sol 8-10 jours

Retourner les andains 1 ou 2 fois pour accélérer le séchage.

  • Presser au round baller ou big baller lorsque le chanvre est bien sec

Un chanvre pressé humide se conservera mal et sera déclassé par l’industriel.

  • Mettre les bottes sous abris dès le pressage

A savoir : La pluie ne détériore pas un chanvre fauché

Une culture rentable

  • Gains agronomiques grâce à une nouvelle espèce dans la rotation
  • Moins d’emploi de pesticides, réduction de l’IFT
  • Pas d’intervention entre le semis et la récolte
  • Culture sous contrat : pas de gestion des ventes en fonction de l’évolution du marché mais prix connus avant l’implantation
  • PAC : Permet d’activer les DPB et aide couplée supplémentaire liée au chanvre en 2015
  • Des actions pour favoriser la culture sur les aires d’alimentation de captages d’eau, avec l’Agence de l’eau Seine-Normandie : consulter l’association
  • Culture compatibles avec les MAE (Mesures Agro-Environnementales)
  • Marge brute intéressante

Contact

Besoin d'informations ?
Vous souhaitez produire du chanvre l’année prochaine ?

Aurélia VALERI
Association des producteurs de chanvre de Basse Normandie et des départements limitrophes

Le Bourg
Place du Marronnier
50 140 ROMAGNY FONTENAY

Facebook : @aureliaassochanvre
Courriel : asso.chanvre.bn@remove-this.gmail.com
Tél : 06 07 78 47 18